Les monstres sont comme le bruit de fond…


CYCLOPE

Browning and his cast

Il paraît que les monstres sont ce que les autres ne veulent pas être ? Tu t’intéresses depuis longtemps à ce mot : monstre, monster, streum… Il y a une citation de Michel Foucaud* que tu n’as jamais totalement comprise mais qui te titille : « Les monstres sont comme le bruit de fond, le murmure ininterrompu de la nature… »

Attraction… répulsion… Tu les cherches, tu les fuis… mais c’est trop tard : ils ne te lâchent plus ! Ils sont là, comme une ombre, un reflet aux pouvoirs magnétiques…  Il faut croire que tu es en eux comme ils sont en toi. Mal réveillée, mal fagotée, mal épilée… tu les aperçois de temps à autre, quand tu te croises dans une vitrine ou un miroir dérobé…

(…)

« Journal d’une blogueuse dérangée » (extrait) – 7 juillet 2015 – Le Zaporogue XVII.

* Michel Foucault – Les mots et les choses (Une archéologie des sciences humaines). Gallimard – 1966.