Publié le

#Jenaipasportéplainte Polar de Marie-Hélène Branciard.

Couv_JNPPP_Big


#Jenaipasportéplainte

Polar de Marie-Hélène Branciard.
Préface de Marie Van Moere
(auteure de Petite louve aux éditions La Manufacture de Livres).

« Il est blanc comme un linge, attaché à son fauteuil de bureau, il serre les dents, bien décidé à ne rien lâcher. Tout à l’heure, Margaret Thatcher l’a fait tournoyer sur lui-même à deux ou trois reprises, par pur sadisme. À ses côtés, l’autre, cachée derrière son masque de Kim Jong-un, pianote nonchalamment sur son I-phone. « Tu sais, Simon, lâche-t-elle d’une voix douce, on n’est pas comme tes copains les flics, nous. Contrairement à eux, on veut la vérité et on peut utiliser des tas de trucs pour faire parler les ordures de ton espèce… »

Paris, place de la Nation… Après une manif pro « Mariage Pour Tous », Solün, photographe de presse, découvre le corps inanimé d’une jeune femme. À l’hôpital où elle l’accompagne, elle fait connaissance avec ses potes – une bande d’artistes un poil allumés – et se lance avec eux à la poursuite des agresseurs. Le commandant Jourdan, officiellement chargé de l’enquête va moyennement apprécier leur aide…
Les oiseaux noirs de Twitter® et l’ombre de quelques monstres planent sur ce récit tandis qu’une mystérieuse DJ nous parle de vengeance et de création…

AVEC CE POLAR DÉJANTÉ, Marie-Hélène Branciard joue avec nos nerfs et nous balade d’une opération street-art aux aventures tumultueuses d’une blogueuse enragée. Noir, émouvant, hors-la-loi, #Jenaipasportéplainte explore des zones qui nous touchent tous: la solitude des ultra connectés, la soif éternelle de trouver l’âme sœur, l’espoir de donner un sens à un univers qui part en vrille.

L’AUTEURE
Née au siècle dernier au Sahara, Marie-Hélène Branciard a vécu à Lyon, Paris et Dijon. Après des études de sociologie, elle a été successivement pigiste pour des magazines de mode, chargée d’études sociologiques, rédactrice en chef de Planète Spook (magazine du Centre Info jeunesse de Bourgogne). Actuellement webmaster pour le site du salon Des Livres en Beaujolais, elle écrit son troisième roman et tient un blog dédié au design et à l’écriture.

Polar en vente sur le site des éditions du Poutan.

#Jenaipasportéplainte – Marie-Hélène Branciard – Préface de Marie Van Moere – Septembre 2016 – Éditions du Poutan.

Page Facebook #Jenaipasportéplainte

Publié le

#Jenaipasportéplainte m’a fait l’effet d’un cri – La Belle page

photo_2cv_labellepageDès les premières pages on est bousculé d’un personnage à l’autre…

Ce weekend j’ai lu #Jenaipasportéplainte le livre de Marie-Hélène Branciard, et ce n’est pas une lecture « anodine » croyez-moi. Ce roman m’a fait l’effet d’un cri !

Dès les premières pages, on est attrapé par le rythme effréné de l’écriture de l’auteur; on est bousculé d’un personnage à l’autre, d’une histoire à l’autre qui s’entremêlent apportant chacune un éclairage particulier sur les événements, sans avoir le temps ni de réfléchir ni de se poser.


«Le regard porté sur la société est tranchant : pas facile d’être homo, lesbienne, trans, de ne pas être dans le moule, dans cette société qui est la nôtre. Et puis, il y a l’Art, omniprésent, expression de la douleur et souvent révélateur de vérités dérangeantes. » [Lire la suite]

Chronique d’Emmanuelle Auber Oriol – La Belle page – 29 septembre 2016.

#Jenaipasportéplainte Marie-Hélène Branciard – Préface de Marie Van Moere – 17,50 € (livraison gratuite) – Septembre 2016 – Éditions du Poutan.

La Belle Page
La Belle page, Biographe, passionnée d’écriture, de lecture et de tout ce qui touche à l’édition, on me surnomme Ma Dalton parce que je sors la plume plus vite que mon ombre !

 

 

Publié le

Je suis sûre que la créativité est du côté de la santé. Jeanette Winterson

Je lisais donc Les Années-chien au lit, et une voix extérieure – et non dans ma tête – a dit : « Lève-toi et mets-toi au travail. »
Je me suis habillée sur-le-champ. Je suis allée dans mon studio. J’ai allumé le poêle à bois, me suis assise enveloppée dans mon manteau car la pièce était glaciale et j’ai écrit – Cela a commencé comme toutes les choses importantes – par hasard.
Durant les jours qui ont suivi, j’ai écrit un livre pour enfants intitulé The Battle of the Sun.
Winterson_Jeanette

Chaque jour, je me mettais au travail sans idée de plan ni intrigue, mais simplement pour voir ce que j’avais à dire.
C’est pourquoi je suis sûre que la créativité est du côté de la santé. J’allais me remettre, et j’ai commencé à me remettre grâce au hasard du livre.
Il n’est pas surprenant qu’il s’agisse d’un livre pour enfants. La créature démente au fond de moi était une enfant perdue. Elle voulait qu’on lui raconte une histoire. L’adulte en moi a dû la lui raconter.
L’une des premières choses à s’être inventées dans ce nouveau livre était la Créature Coupée en Deux.

Pourquoi être heureux quand on peut être normal ? Jeanette WintersonÉditions de l’Olivier – 2011.

 

Publié le

Journal d’une blogueuse dérangée…

Le Zaporogue XVII – 2016 – Journal d’une blogueuse dérangée
Appel à textes, photos, art, illustrations, photographies pour la revue Le Zaporogue créée par Sebastien Doubinsky.

CŒUR SOLITAIRE

Tu traverses le gigantesque centre commercial de banlieue. Sur tes oreilles des écouteurs chromés, dans ta tête une électro qui pousse comme une grosse fleur au rythme de ton cœur solitaire et désaccordé. Tu grimpes avec un escalator rutilant au sommet d’un temple de verre. Hypnotique, implacable, See you all te vrille les neurones… Toi aussi tu peux tous les voir de là-haut, tous ces Hubots lâchés en bandes qui pourraient bien profiter d’un jour de solde pour s’entretuer…
Tu vas retrouver une certaine Nolwen. C’est elle qui t’a imposé ce lieu de rendez-vous en plein après-midi. Tu l’as rencontrée sur Facebook, là où passent tant d’amis, cloués sur ton Mur comme des papillons électroniques collectionnés sans amour…

Lire la suite en téléchargeant gratuitement Le Zaporogue XVII.
Avec Jerry Wilson, Shane Zooey, Anne Krautwald, Olga Theuriet, Marcus Aurelius Littler, Laurent Maindon, Manu Rich, Charles Marko, Franck Balandier, Simone Rinzler, Carole Cohen-Wolf, Amit Ranjan, Márcia Marques-Rambourg, Dominic Albanese, Tom Bluespoet, Fabrice Magniez, Murphy Halliburton et Andréas Becker.

 

Publié le

Un chardon à fleur de peau

S_Zooee_Ma barricade« Je suis maintenant sur la voie de moi-même,
un gros insecte dont les yeux exorbités constatent,
avec effroi, avec jubilation, le début d’une mue
inexorable. J’ai révoqué convenances et hésitations ;
même si je sens encore la peur, j’ai commencé ma marche. »
Elemo Drop – Ma Barricade

Queer et dyslexique…

Ce livre, c’est aussi SA Barricade à Thierry, là où il empile tout ce qui le fait : l’incompréhension, les frustrations, les obstacles ; là où il raconte les robes prêtées par les copines, les nuits pleines d’effusions factices et de multiples abandons ou les ateliers d’écriture qu’il anime…

Là où il retrouve « Des perles montées de la rue… la démarche altérée par les talons et la fatigue… les poitrines factices ou hormonales. Et plus que tout, la farouche volonté nourrie de désarrois insondables. Leur poésie amère, capiteuse ; hermétique aux communs, impudemment offerte aux écorchés vifs. »
Celles en qui il se reconnaît vraiment…

Le chardon tatoué qui grimpe dans son cou et sur lequel se posent quelques sourires de loup LE protège en LA démasquant. N’importe quelle brute peut écraser le fragile symbole d’un coup de talon mais personne n’arrivera à effacer l’image, le sens obscur, lointain, dangereux que lui donne la puissance du rêve. « Chardon fleuri de condamné », Barricade de fortune et « signe public, historique de réprobation » qu’il laisse entrevoir en classe, à ses élèves, avec ses petits bracelets, son mascara, ses cachemires, sa poitrine. Prêt à affronter tous les regards, à bousculer les consciences.

Ma barricade raconte tout cela avec une belle et singulière écriture. Une écriture forgée par la déesse Myslexie, celle que l’auteure nomme La Démone, qui prend souvent le pouvoir, encourage la fantaisie et permet de mieux exprimer la révolte. On suit la lutte permanente pour vaincre l’écriture, se construire un corps, s’imposer dans la société…

Parti de loin Thierry ira loin aussi… apprenant à dompter l’écrit et à marcher avec des talons hauts pour escalader les marches de l’agrégation… Le petit garçon « blotti, gauche; perdu des heures dans la contemplation du clocher biscornu de Solre-Le-Château, son premier ami queer » a fait du chemin…
Quand la France gronde et se déchire à propos du mariage pour tous, il rejoint ses autres amis queer. Ensemble, bandonéon en bandoulière, ils vont poursuivre la lutte, essayer de renverser d’autres barricades, tenter d’effacer « l’hostilité sourde, immense, permanente qui menace, réprime, étrangle toute forme d’inversion, toute. »
Des luttes qui laisseront leurs traces…

Shane Zooey – Mai 2014

Elemo Drop – Ma Barricade
Lulu.com – Janvier 2014
http://www.lemodrop.com