Publié le

Les monstres sont comme le bruit de fond…

CYCLOPE

Browning and his cast

Il paraît que les monstres sont ce que les autres ne veulent pas être ? Tu t’intéresses depuis longtemps à ce mot : monstre, monster, streum… Il y a une citation de Michel Foucaud* que tu n’as jamais totalement comprise mais qui te titille : « Les monstres sont comme le bruit de fond, le murmure ininterrompu de la nature… »

Attraction… répulsion… Tu les cherches, tu les fuis… mais c’est trop tard : ils ne te lâchent plus ! Ils sont là, comme une ombre, un reflet aux pouvoirs magnétiques…  Il faut croire que tu es en eux comme ils sont en toi. Mal réveillée, mal fagotée, mal épilée… tu les aperçois de temps à autre, quand tu te croises dans une vitrine ou un miroir dérobé…

Hier, au True Women, l’un d’entre eux s’est assis à tes côtés : Françoise, un mètre quatre vingt, des cheveux longs, blonds, un visage ingrat, défiguré par l’acné… Un mélange étrange d’homme et de femme, sans qu’on arrive à savoir quel sexe pourrait prendre l’avantage… Et puis, une voix, si douce… un contraste surprenant entre cette voix et ces épaules carrées, entre les bijoux en or, les fines boucles d’oreilles et la lourde mâchoire griffée de cicatrices…

Elle parle à toute vitesse, contente de vider son sac, en jetant des regards méfiants derrière elle. Un instant, tu imagines qu’elle vient de s’échapper d’une expo de Patricia Piccinini et qu’ils sont à sa poursuite… Elle te dit que dans la rue, les gens la regardent avec insistance, se retournent parfois sur elle après l’avoir croisée. Le plus difficile à assumer, ce sont les réactions des enfants qui lui demandent à chaque fois : « T’es un garçon ou une fille ? » Une question qui l’angoisse, qu’elle sent venir et à laquelle elle doit répondre depuis toujours. La plupart des adultes n’osent pas la poser mais elle est gravée dans leurs regards. « Des fois, j’ai l’impression d’être un cyclope… »

« Journal d’une blogueuse dérangée » (extrait) – 7 juillet 2015 – Le Zaporogue XVII.

* Michel Foucault – Les mots et les choses (Une archéologie des sciences humaines). Gallimard – 1966.