Histoire d’un polar écrit à 4 mains (ou presque)

Comment Shane Zooey m’a aidée à lâcher mes coups…

Shane_Zooey-2J’ai commencé à écrire #Jenaipasportéplainte en 2010. J’avais terminé mon premier roman, Les loups du remords et il m’avait fallu du temps pour repartir sur un nouveau projet tout en continuant à améliorer mes « Loups » et à les renvoyer mordiller les éditeurs…
Pour ce deuxième texte, j’ai décidé d’emblée d’écrire sous pseudonyme. Je voulais être libre d’explorer ma vie et mon identité. Et puis j’avais envie de tester d’autres formes d’écriture et d’échanges qui se pratiquent sur Internet et les réseaux sociaux. J’ai d’abord été tentée par un blog, sur lequel j’aurais pu me poser quotidiennement, mais j’ai finalement opté pour le polar.
J’en étais à ce stade de ma réflexion quand je suis tombée sur Shane Zooey ! Frondeuse, puérile, attachante, parfois pénible, l’avatar de Shane McCutcheon (1) – personnage fictif créé pour la série télévisée The L Word -, est devenu mon alter-ego virtuel.
Dès 2011, face à son insistance, j’ai dû lui ouvrir une page Facebook, un fil Twitter et un Scoop.it. C’est là qu’elle a commencé à se faire un nom… Spécialiste de la Littérature queer,  mon âme sœur publie ses impressions, parle des livres, films et séries qu’elle aime, tchate avec d’autres personnages plus ou moins réels et publie quelques textes : Vies blanches et Journal d’une blogueuse dérangée dans Le Zaporogue ; Crazy Betty pour le prix Printemps 2014 de Short Edition. Shane a également publié deux mini-chroniques littéraires : On ne se sauve pas du chagrin pour Le ciel et le sable de Tara Lennart et Un chardon à fleur de peau pour Ma Barricade, le roman d’Elemo Drop.

Assez vite adoptée par Shane et tous mes nouveaux amis virtuels, j’ai certes frôlé la schizophrénie, mais j’ai surtout pu lâcher mes coups et donner un sens à un monde qui m’échappait. Shane a permis de mettre un peu d’ordre dans le foutoir qu’il y avait dans ma tête. Avec elle, j’ai traîné sans culpabilité sur le web, j’ai testé des jeux, je me suis fait (un peu) peur… Mais, chaque jour, comme encouragée par ce double désinvolte et inventif, j’ai pu me remettre à mon ouvrage. #Jenaipasportéplainte serait différent sans elle…

La page Facebook de Shane Zooey, son fil Twitter et son Scoop.it.

(1) Personnage joué par Kate Moennig (Ray Donavan) créé par Ilene Chaiken pour la série télévisée The L Word.