Publié le

Écriture originale et intrigue punchy – Blog Pensez Bibi

« Pas sans importance ce titre en hashtag. Il vient dire en préambule la teneur et la tonalité du livre. Nous sommes immergés dans l’ère du Numérique, dans cette époque où les ordinateurs et autres smart-phones tournent à plein régime avec leurs codes d’entrée, leurs aficionados, leurs réseaux sociaux (Twitter, Facebook) visibles/ invisibles et leurs… dangers. »

♠ « Avec ce livre qui intègre les écritures numériques, on va à toute vitesse… SMS, posts, bloups Facebook… Marie-Hélène Branciard traduit les échanges entre personnages dans une écriture originale (ou plutôt dans un essaim d’écritures). (…) Dans l’armature de la fiction, le suivi des personnages se fait via de courts paragraphes, on passe de l’un des protagonistes à l’autre après lecture d’une, deux ou trois pages maximum, lecture entrecoupée aussi d’inserts de pages de blog ou/et de Facebook. Tout cela permet de voir les avancées punchy de l’intrigue…

♠ « Pas polar pour rien, #Jenaipasporteplainte joue avec les limites de la loi, avec les obstructions à l’enquête, avec les idées de vengeance, avec les bons, les border-line et les méchants. Marie-Hélène Branciard s’arrêtera aussi sur le trajet social difficile de ses personnages et résumera le Monde d’aujourd’hui dans ce qu’il a de plus sordide (le viol, les tortures) et de plus lumineux (la solidarité entre ami(e)s, l’amour naissant entre Claire et Solün). »

[Lire la suite]

Chronique de Pensez Bibi – 30 septembre 2016.

#Jenaipasportéplainte Marie-Hélène Branciard – Préface de Marie Van Moere – 17,50 € (livraison gratuite) – Septembre 2016 – Éditions du Poutan.

Blog Pensez BiBi
BiBi espère que son blog a (aura) une respiration singulière. Ses billets oscillent entre l’Almanach Vermot et la précision des travaux du sociologue Luc Boltanski.
BiBi s’attache aux détails : petites fenêtres qui ouvrent sur les grands espaces (de pensée).