Retours de lecture #Jenaipasportéplainte

photo_marie_van_moere

Articles, billets, retours de lecture…
Elles/Ils ont aimé (ou pas) le #polar #Jenaipasportéplainte… et elles/ils le disent !

Photo : Marie Van Moere

Un hashtag repris par des milliers de victimes de viol… – Le Patriote

Le hashtag #Jenaipasportéplainte (#ididnotreport en anglais) a été lancé sur Twitter en 2012, explique Marie-Hélène Branciard. Initié par des féministes anglaises il a été repris par des milliers de femmes, victimes de viol, qui expliquaient en 140 caractères les raisons pour lesquelles elles n’avaient pas porté plainte : parce que c’était un membre de la […]

0 commentaires

Polar palpitant, écriture qui remue les tripes! Librairie Lis Thés Ratures

« J’ai découvert votre ouvrage sur les conseils de Sixtine de Beaufort des Éditions sur Le Fil et EDSF Diffusion. J’avais commandé une pile de votre ouvrage pour ma table, et récemment je suis tombée en panne de lecture, aussi je me suis dit que j’allais en profiter pour vous lire. Et bien je n’ai pas […]

0 commentaires

J’ai le sentiment très agréable d’avoir lu un livre jamais lu auparavant…

« Certes, je ne suis pas une grande lectrice de romans noirs mais avec #Jenaipasportéplainte j’ai le sentiment très agréable d’avoir lu un livre jamais lu auparavant. (…) Les dialogues sont très vivants, les descriptions précises en peu de mots, et comme dans Les loups du remords, le 1er roman de Marie-Hélène Branciard, une sorte de bande-son […]

0 commentaires

#jenaipasportéplainte : genèse d’un roman… Cineartscene

« En seulement 2 romans, Marie-Hélène Branciard a su imposer un style bien à elle, par une écriture typée, hyper contemporaine, un rythme rapide, rock’n’roll,  au service d’histoires faussement familières et de héros avec lesquels on pourrait tous être amis. Après Les Loups du remords, roman de « bande post-adolescente », son polar #jenaipasportéplainte s’est construit autour d’une […]

0 commentaires

#Jenaipasportéplainte à lire d’urgence avant l’apocalypse! Le Patriote

• Villefranche/Saône – Cultura – 16 décembre 2016 – 17H30 à 19H         « Vendredi 16 décembre, Marie-Hélène Branciard dédicacera de 17 h 30 à 19 h au magasin Cultura de Villefranche, son nouveau polar urbain intitulé #Jenaipasportéplainte. Tout part de la découverte sur le net d’un mot-clic sur Twitter, d’un « hashtag » mis […]

0 commentaires

Bref, j’ai lu un bon polar, mais pas que… Impressions de Franck Balandier

Reçu ces impressions à propos de #Jenaipasportéplainte, d’autant plus précieuses qu’elles viennent de Franck Balandier, un auteur que j’admire. Extraits : Marie-Hélène, Voici mes impressions après avoir achevé la lecture de ton roman policier. Je dis « policier », mais il me semble que c’est plus que ça : la chronique désabusée d’une société en voie de décomposition […]

0 commentaires

Marie-Hélène Branciard invente un style 2.0 – Cineartscene

« Polar haletant, #Jenaipasportéplainte, est une histoire de vengeance. Et pas n’importe quelle vengeance. Celle dont toutes les femmes ayant subi un viol peuvent rêver… Après une manif pro « Mariage Pour Tous », Solün, photographe de presse, découvre le corps inanimé d’une jeune femme. À l’hôpital où elle l’accompagne, elle fait connaissance avec ses potes – une […]

0 commentaires

#jenaipasportéplainte Vous ne lâcherez pas ce polar urbain !

« Vous ne lâcherez pas ce polar urbain, avec des bouts de campagne de Bourgogne dedans, écrit par Marie-Hélène Branciard; truffé de références sériephiles et musicales contemporaines, avec des personnages utilisant les réseaux sociaux, leur puissance d’action et de feu… » Si vous êtes branchées blogosphère, Facebook, Twitter, vous serez en terrain connu. Si vous ne comprenez […]

0 commentaires

#Jenaipasportéplainte Le poing encore et toujours levé – L’Œil et Le Gun

« Avec #Jenaipasportéplainte, Marie-Hélène Branciard ose la convergence des luttes, le croisement des destins à partir d’un fait-divers tristement classique dans la vie et la littérature policière, le viol. Le viol, le viol, le viol, le viol, le viol, le viol, LE VIOL, LE VIOL, LE VIOL ! Nommer le crime heurte les yeux et les […]

0 commentaires

Un polar urbain tout en finesse et réalisme – Bookalicious

« Peut-on aborder un sujet grave et universel, le viol, à travers un polar qui rappelle Superstars d’Ann Scott sans paraître superficielle ? Peut-on écrire une histoire dans laquelle on a envie de s’impliquer en tant que lecteur sans se sentir en porte à faux ? Réponse ? Oui. Mille fois oui grâce à ce polar […]

0 commentaires

♠ 21 sept. 2017 – Manon
Hey Twitter , Je suis en train de lire #Jenaipasportéplainte de Marie-Hélène Branciard C’est une tuerie !

10 juillet 2017 – Gilda Nataf
Embarquée dans un polar, n’en ressortirai que les pourris cuits !
#Jenaipasportéplainte, de Marie-Hélène Branciard
Et s’accrocher il faut ! Oy que sí
Bon ben oui, l’hypermégapourrrri est cuit ! Chapeau la geek-fliquette-romancière aussi, Marie-Hélène Branciard !

16 juin 2017 – Thérèse
Je me suis régalée avec votre livre. J’ai eu un peu de mal au démarrage, mon travail de mémoire n’était pas terminé mais ensuite, j’ai englouti la fin. Je ne connais pas vraiment le milieu gay et lesbien mais je suis fascinée par les hackeurs. L’histoire est bien ficelée et passionnante. Bref, j’ai vraiment passé un bon moment.

♠ 6 février 2017 – Brigitte
Bravo, bravo continue comme ça ! Après 2ème lecture aussi passionnante que la première, félicitations! Quel boulot en coulisses, bref je suis sur le cul (recherche, culture, humour, tendresse, engagement, finesse, imagination…).

♠ 23 janvier 2017 – Christine Adamo
#jenaipasporteplainte. Marie Hélène Branciard. Déroutant, dérangeant. Indispensable. Roman poignant autant que prenant.

♠  6 novembre 2016 – Librairie Charybde
Le deuxième roman de Marie-Hélène Branciard propose une bonne intrigue policière, située en grande partie, et donc assez inhabituellement, dans les milieux LGBT, sur le web et les réseaux sociaux, avec une partie « IRL » plus classique (…) Mixant habilement un récit de vengeance à long terme et une saisissante plongée dans l’horreur du viol – et plus particulièrement du viol homophobe. (…) une intéressante incursion policière et – oui – sentimentale dans une marge électronique ou physique où le droit reste encore et toujours à réclamer, où la vengeance se révèle un fantasme potentiellement efficace, où la lutte contre la peur, au moins autant que contre les préjugés, reste bien un enjeu essentiel!

♠ 15 octobre 2016 – Stonerandmore Babelio
Ce roman est bien un polar qu’on ne s’y trompe pas. Mais Marie-Hélène Branciard en nous faisant pénétrer le milieu LGBT souhaite également y évoquer avec force la liberté sexuelle de tous et de chacun alors que la loi sur le mariage pour tous votée en 2013 a fait remonter les vieilles haines homophobes. Un beau polar original. Un beau manifeste pour la liberté!

♠ 6 octobre 2016 – Jean-Pierre BarrelLibrairie-Café Un Petit Noir

♠ 30 septembre 2016 – Commentaire Blog Hors les murs – YanYannoche
Excellent roman (…) Le style vif et précis nous amène à vouloir mener l’enquête nous aussi, au fil des détails partagés tout au long de ce livre. Dérangeant souvent, très drôle également, nous sommes amenés à partager cette (ces ?) enquête(s) avec une bande de potes totalement barrés. Ils finissent par devenir les nôtres ! La conclusion, pourtant attendue quand on s’y repenche, nous laisse sur un « ah mais oui », et même un regret d’avoir déjà fini!

♠ 29 septembre 2016 – Blog Yuyine
J’ai dévoré ce livre dont le rythme ne laisse aucun répit (spécialement la seconde partie plus haletante) mais j’ai aussi été sacrément frustré par instants rendant mon opinion sur le livre très changeante. (…) L’écriture est grandement agréable, particulièrement les passages du blog de Daria qui sont soignés et captivants. (…) Un polar moderne haletant qui a le mérite d’être riche et ultra rythmé, abordant de nombreux thèmes intéressants mais qui auraient mérité plus d’approfondissement pour mieux en saisir toute la saveur.

♠ 22 septembre 2016 – Facebook Luce Marmion
#jenaipasportéplainte de Marie-Hélène Branciard aux éditions du Poutan.
Une écriture nerveuse, moderne. Un sujet et des personnages puissants.
Polar urbain addictif au rythme haletant ancré dans un Paris contemporain, déjanté ayant pour thème des sujets sociaux comme le Mariage pour tous, l’art de rue, le viol, la vengeance… Écriture vive, alerte et efficace dans une construction surprenante. Un style neuf, dépoussiéré.